Accueil » Pathologies & interventions » JambeChevillePied » Ostéosynthèse de fracture malléolaires

Ostéosynthèse de fracture malléolaires

L’ostéosynthèse de fractures malléolaires se pratique dans les cas de fractures avec déplacement, touchant la malléole externe (péroné), la malléole interne (tibia), ou l’association des deux.

Les fractures malléolaires sont des fractures d’articulations en charge, c’est-à-dire qui supporte tout le poids du corps.
La réduction de ces fractures se doit d’être parfaite pour éviter, par la suite, l’usure prématurée de l’articulation.

C’est pourquoi, dès qu’il existe un déplacement, le Docteur Dayan propose une intervention pour réduction par ostéosynthèse de la fracture.

Dans la majorité des cas, la fixation de la malléole externe s’effectue avec une plaque et des vis et la fixation de la malléole interne avec des vis.

L’anesthésie peut être locorégionale de la jambe et du pied opéré, ou générale.
Selon les cas, cette chirurgie peut être ambulatoire, ou de courte durée le cas échéant, un à trois jours.
 

Les quarante cinq  jours qui suivent l’intervention chirurgicale se font jambe immobilisée par une botte en résine avec appui non autorisé.

A l’issue de ces quarante cinq  jours, l’appui est repris progressivement et des séances de rééducation sont prescrites afin de retrouver les amplitudes articulaires.

La reprise du sport n’est pas envisageable avant trois mois post opératoire.

Il est fréquent de constater un œdème de la cheville en fin de journée pendant plusieurs semaines qui suivent l’opération.

Il est envisageable de retirer le matériel de consolidation mis en place une fois la fracture bien consolidée.
Cette ablation est en général effectuée un an après l’intervention initiale. Mais il n’existe aucune règle, le matériel peut rester en place bien plus longtemps voire toute la vie s’il ne gêne pas localement.

nec venenatis mattis leo ultricies tristique