Accueil » Pathologies & interventions » Hanche » Reprise de prothèse de hanche

Reprise de prothèse de hanche

Les douleurs de hanche déjà opérée doivent systématiquement faire l’objet d’une consultation chez votre chirurgien car elles peuvent être le signe d’une pathologie nécessitant la reprise de la prothèse.

Les fractures sur prothèse, l’usure de la prothèse, le descellement de la prothèse devenue mobile par rapport à l’os, l’infection par un germe fixé sur la prothèse ou des luxations récidivantes nécessitent une reprise de prothèse de hanche.

La reprise de prothèse de hanche ou le changement de prothèse de hanche est une intervention complexe, plus longue que la pose d’une prothèse de première intention, qui se pratique par voie postérieure en général et sous anesthésie générale.

Voie postérieure

Les grandes étapes de l’intervention sont similaires à la prothèse totale de hanche avec cependant quelques variations, expliquant le temps opératoire plus long.

Le changement de prothèse peut concerner une partie des pièces ou toutes les pièces.

La voie antérieure peut être reprise mais le plus souvent c’est la voie postérieure qui est choisie. Elle permet une meilleure exposition de la pièce fémorale et optimise l’extraction et le changement de la prothèse.

Les modalités chirurgicales sont différentes pour chaque patient et vous sont expliquées lors des consultations pré opératoires ainsi que les suites opératoires.

La durée d’hospitalisation varie de deux à sept jours.

Les suites opératoires sont variables, en fonction du type de changement de prothèse.
Le port d’une attelle peut être prescrit après l’opération et pour une durée de trois à quatre semaines.
L’appui peut être différé à 45 jours après l’opération.

Comme pour la prothèse totale de hanche, la marche progressive est la meilleure rééducation et  la rééducation kinésithérapique n’est pas nécessaire

 

odio facilisis Praesent consequat. ut quis at