Accueil » Pathologies & interventions » Hanche » Ostéosynthèse de fractures per trochantériennes

Ostéosynthèse de fractures per trochantériennes

L’objectif de l’ostéosynthèse de fractures per trochantériennes est de fixer les fragments osseux à l’aide de matériel orthopédique interne.
Il peut s’agir le plus souvent d’un centro-médullaire (insert dans le fémur proximal), ou d’une vis plaque.

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale ou sous péridurale et dure en moyenne quarante cinq minutes.
Dans un premier temps, la fracture est réduite sur une table spéciale, puis elle est fixée à l’aide du matériel orthopédique interne choisi.

La durée d’hospitalisation pour une ostéosynthèse de fractures per trochantériennes est de deux jours, à l’issue desquels il est très souvent préconisé un séjour post opératoire dans un centre de convalescence.

Après l’opération, l’appui peut-être autorisé complètement ou partiellement du côté opéré, en fonction de la fragilité osseuse.
Une anticoagulation préventive est indiquée pendant quarante cinq jours pour réduire le risque de phlébites.

Une rééducation à la marche de quelques semaines est nécessaire.

La fracture consolide en trois mois.

eleifend elementum luctus non ut in eget massa elit. id ante.