Accueil » Pathologies & interventions » Hanche » Pathologies de la hanche

Pathologies de la hanche

La hanche est une articulation complexe pouvant présenter diverses pathologies dégénératives ou traumatiques et provoquer des douleurs invalidantes.

Arthrose de la hanche

L’ arthrose de la hanche, ou coxarthrose, est une pathologie chronique se traduisant par l’usure progressive des cartilages de l’articulation entre la cuisse et le bassin.

La douleur, due à une réaction inflammatoire, est le symptôme principal.
Elle survient et augmente par le mouvement, diminue lorsque l’articulation est au repos et réapparait à l’effort.
A un stade avancé l’articulation peu devenir douloureuse la nuit.
Cette douleur peut entraîner une raideur limitant la mobilité de l’articulation affectée.

Le gonflement causé par l’arthrose de la hanche n’est pas visible à l’œil nu lors de l’examen clinique.
Votre chirurgien peut suspecter une potentielle arthrose de la hanche à travers l’interrogatoire clinique du patient puis confirme et précise son diagnostic grâce à des radiographies.

Il n’existe aucun traitement pour guérir l’arthrose de la hanche mais de multiples façons de soulager la douleur (médicaments antalgiques, kinésithérapie), mais pas de moyen fiable pour ralentir ou arrêter son évolution.

La chirurgie offre une dernière alternative par la pose de prothèse totale de hanche.  

Ostéonécrose de la tête fémorale

L’ostéonécrose de la tête fémorale est la destruction des cellules osseuses de la tête du fémur, partie haute de l’articulation de la hanche.
Elle est due à l’ arrêt de la circulation sanguine dans cette région. Cet arrêt de la circulation sanguine, à ce niveau peut être, dû à de multiples facteurs qu’il conviendra de rechercher en consultation avec votre chirurgien.

Les symptômes ne se font malheureusement ressentir qu’à un stade avancé, quand l’articulation est détruite.
La douleur ne survient, dans un premier temps, qu’en réponse à la pression exercée sur la hanche en position debout.
Elle devient ensuite forte et constante et la capacité motrice diminue considérablement.

Votre chirurgien pose un diagnostic en s’appuyant sur des examens complémentaires tels que la radiographie, l’IRM ou la scintigraphie osseuse.

Le repos relatif et la prise d’antalgiques sont préconisés dans un premier temps.
En cas de douleur importante, une intervention chirurgicale peut être envisagée.

La réponse chirurgicale que vous propose le Docteur Dayan est dans la grande majorité des cas une prothèse totale de hanche.

Fracture du col du fémur

Appelée aussi fracture de la hanche, la fracture du col du fémur intervient après un choc et, très fréquemment, chez les sujets âgés, présentant de l’ostéoporose.

L’immobilisation et la douleur sont souvent immédiates avec l’incapacité totale de se relever.
Dans certains cas, une déformation extérieure, avec un membre en rotation et raccourci, permet à l’examen clinique le diagnostic de la fracture.
Dans tous les cas, le diagnostic doit être précisé par des radiographies.

La prévention des chutes mais aussi de l’ostéoporose chez les sujets âgés reste le meilleur des traitements mais en cas de fracture du col du fémur, votre chirurgien propose un traitement chirurgical par prothèse intermédiaire de hanche ou prothèse totale de hanche selon votre âge et vos antécédents médicaux.

Fracture per trochantérienne

Il s’agit d’une fracture de l’extrémité proximale du fémur, localisée en dessous du col du fémur.

Les symptômes sont les mêmes que ceux causés par la fracture du col du fémur.

La prévention des chutes mais aussi de l’ostéoporose chez les sujets âgés reste le meilleur des traitements mais en cas de fracture per trochantérienne, le Docteur Dayan propose une ostéosynthèse de la fracture.

elit. id mattis ut consequat. neque. ut justo risus.